Mails, appels téléphoniques, notifications, … Quels leviers actionner ?

Pour toute entreprise qui se respecte, la stratégie de relance est d’une importance capitale pour augmenter le volume de son chiffre d’affaires. En fait, un bon marketing permet d’une part de fidéliser les clientèles qui ont déjà souscrit à une prestation. Mais d’autre part, il permet également de convaincre de nouvelles personnes à adhérer à un service de l’entreprise. À noter qu’il existe plusieurs manières de procéder. À travers cet article, découvrez quel levier actionné entre les mails, les appels téléphoniques et les notifications.

La spontanéité des appels téléphoniques

Considéré comme le plus âgé parmi les trois moyens, l’appel téléphonique a été utilisé depuis longtemps dans le secteur commercial. S’il est réputé pour être avantageux sur certains points, il faut savoir aussi qu’il apporte son lot d’inconvénients. Pour ce qui est de l’avantage, par le biais de l’appel téléphonique, les interlocuteurs sont en mesure de dialoguer directement. Autrement dit, il y a un échange d’informations en temps réel. Toutefois, l’efficacité de ces appels est restreinte si jamais ils tombent au moment où la personne à appeler n’est pas disponible pour le recevoir. Ce qui est notamment le cas pour lors des réunions ou encore lors des voyages en avion.

L’assurance octroyée par les mails et les notifications

À l’inverse des appels téléphoniques, les courriers électroniques et les bulles de notifications ne requièrent pas le consentement des interlocuteurs pour fonctionner. En effet, la seule initiative de la personne émettrice suffit à envoyer le courrier. Mais aussi bien pour le mail que pour la notification, leur présence de manière intempestive sur les appareils mobiles et les ordinateurs peut être une source d’irritation. Par conséquent, l’interlocuteur peut déclarer le mail comme étant un spam. Pour les notifications, ces dernières peuvent se faire bloquer grâce à une option du smartphone.

En fonction de la personne cible

Pour le responsable marketing, ces trois moyens sont utilisés au quotidien pour être en relation avec les collaborateurs de l’entreprise. Ici, la notion de collaborateur ne se limite pas simplement aux clients et aux futurs clients. Effectivement, le mot collaborateur est pris au sens large. Donc, il comprend également les fournisseurs et les agents de livraison. Il est à remarquer que ces trois méthodes sont dans leur ensemble efficaces, pourtant, elles comportent des avantages et des inconvénients. En principe, en marketing, la question ne se pose pas dans la comparaison de ces différents moyens, mais plutôt de savoir à quel moment les utiliser.

Les newsletters, comment ça marche ?
Définitions et différences entre le marketing direct et le marketing indirect